Quel est le lien entre les allergies alimentaires retardées de type III et la dépression?

Les symptômes causés par les allergies alimentaires retardées de type III apparaissent plusieurs jours après avoir consommé l’aliment en question. C’est pour cela qu’il est difficile pour les patient et le professionnel de faire le lien entre l’alimentation et la maladie.

Cela est très dommage car les allergies alimentaires retardées, comme les inflammations, jouent souvent un rôle majeur dans les troubles du comportement et la dépression. Sans être détectés, les aliments déclencheurs sont consommés au quotidien et peuvent donc empêcher les mesures thérapeutiques d’être efficaces.

Les symptômes et les maladies associés aux allergies alimentaires retardées comprennent :

TDAH, anxiété, autisme, syndrome de fatigue chronique, dépression, vertiges (associé à de l’anxiété), hyperactivité, léthargie, stress/ tension, gain ou  perte de poids (affectant l’estime de soi).

Comment les allergies alimentaires retardées de type III et l’inflammation peuvent développer des troubles du comportement et la dépression? 

Plusieurs études ont montré qu’il existe un lien entre le stress, l’inflammation et la maladie. En période de stress chronique et d’inflammation, la sérotonine (hormone du bonheur) n’est pas produite avec précision et avec le temps devient déficiente. Cela peut conduire à la dépression et/ ou des troubles du sommeil.

Le gluten et les produits laitiers sont omniprésents et font partie de l’alimentation quotidienne de la plupart des gens. Un certain nombre de fragments de protéines de lait se comportent comme des opioïdes. Les fragments d’opioïdes présents dans le lait de vache et dans le gluten peuvent présenter une action directe dans le cerveau associée à une inflammation chronique, qui peut alors conduire au TDAH, à l’anxiété, à la maladie bipolaire et/ou à l’autisme.

Les noix, les arachides, les œufs, le soja et la levure sont considérés comme d’autres aliments réactifs. La plupart d’entre nous pouvons consommer ces aliments sans danger. Mais si vous rencontrez des troubles du comportement ou faites de la dépression ces aliments pourraient influer sur vos symptômes, voire même être responsable de vos problèmes.

Comment puis je identifier les aliments responsables des inflammations dans mon corps? 

Les IgG sont une protéine de défense générés par notre système immunitaire. Son rôle est de se lier à une substance étrangère appelée antigène. Cet antigène est reconnu par notre corps comme un envahisseur pouvant nuire à ce dernier. Le corps reconnaît « l’envahisseur» et induit une réponse inflammatoire conçue pour détruire l’antigène.

ImuPro :

  • est une analyse de sang pour la recherche des allergies alimentaires liées aux IgG, la clé d’une vie plus saine.
  • vous permet de changer votre alimentation en évitant tous les aliments qui vous provoquent des inflammations.

En savoir plus sur les sensibilités alimentaires IgG. Êtes vous prêt à essayer?

Vous avez « tout » essayé et vous êtes toujours aux prises avec la dépression ou d’autres troubles du comportement?

Réalisez un test et suivez le régime alimentaire ImuPro. Les résultats que vous recevez vous permettront de prendre les mesures nécessaires pour améliorer votre état de santé global.